Contributions : Le CERACLE remercie le Professeur Abdoulaye DIEYE

Publications 

  • L’excès de pouvoir et le juge au Sénégal et en France, in La justice administrative en Afrique, Presses de l’université de Toulouse 1 Capitole, 2017, pp 185-196.
  • La loi d’habilitation en droit comparé. La situation dans quelques pays d’Afrique noire francophones et en France, Annales de l’Université des sciences sociales de Toulouse, Tome LV, 2014, pp 133-167.
  • Le contrôle incident de constitutionnalité des lois : Analyse comparée, EDJA, n°94, juillet, août, septembre 2012, pp 9-41.
  • La loi sur le domaine national a 44 ans : Mérites, manœuvres et malheurs du législateur de 1964, revue EDJA n° 84 janvier-février-mars 2010, pp 9-34.
  • Le régime juridique de la motivation des actes administratifs au Sénégal, EDJA, n° 81, Avril-Mai-Juin 2009, p.23.
  • Le droit d’amendement parlementaire devant le juge constitutionnel. Les exemples du Sénégal et de la France, Annales de l’Université des sciences sociales de Toulouse, Tome L, 2008, p.207.
  • La décentralisation au Sénégal d’hier à aujourd’hui : cadre légal et contraintes pour un développement local, in L’Administration d’hier à demain en Afrique francophone ( Dir.), Presses de l’Université des sciences sociales de Toulouse, n° 6 – Novembre 2007, p. 179 .
  • La Cour de justice de la CEDEAO et les juridictions nationales des Etats membres : Quelles relations ? Nouvelles Annales africaines, n° 1, 2007, p. 187.
  • Le juge dans le processus électoral sénégalais, in L’Administration d’hier à demain en Afrique francophone ( Dir.), Presses de l’Université des sciences sociales de Toulouse, n° 5 – Novembre 2006, p. 353.

Contributions ou communications

  • Les processus électoraux en Afrique et leur impact sur la paix civile.
  • Instrumentalisation des institutions : Quand l’histoire bégaie dans le mauvais sens.
  • Le rôle que l’on cherche à faire jouer au Conseil constitutionnel sénégalais ? Parlons-en sereinement, maintenant
  • D’hier à aujourd’hui, la même tendance à soumettre la Constitution aux aléas de la conjoncture politique ou électoral
  • Aménagement du pouvoir d’Etat et bonne gouvernance au Sénégal
  • Le système électoral sénégalais : enjeux de la transparence
  • La convention de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées
  • Promulgation de la LOI EZZAN : L’affaire SEYE, Non enterrée pourtant.
  • La décentralisation comme outil de refondation de l’Etat en Afrique
  • Gestion des compétences transférées et bonne gouvernance locale
  • Aménagement du pouvoir d’Etat et bonne gouvernance au Sénégal.
  • L’Etat de droit en Afrique
  • Loi électorale et contentieux des élections au Sénégal.
  • La laïcité à l’épreuve des faits au Sénégal : approche juridique.
  • Les compétences transférées aux collectivités locales : Etat de mise en œuvre.
  • Réformes territoriales et intégration au Sénégal.

Par Pr Abdoulaye DIEYE

Faculté des sciences juridiques et politiques
Université Cheikh Anta DIOP

E-mail : abldieye@yahoo.fr

1 Commentaire

  1. Konobly

    Je viens de découvrir votre site et j’avoue que j’ai été fort agréablement surpris tant les sujets y abordés sont d’actualité et pertinents pour une formation continue adéquate. Merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La déclaration de politique générale du Premier Ministre est-elle menacée ? Par Meissa DIAKHATE

L’une des vertus de la séparation des pouvoirs est de garantir la liberté par la limitation mécanique des pouvoirs politiques. A cet égard, les régimes démocratiques d’obédience parlementaire préconisent une séparation souple des pouvoirs en instaurant des moyens...

Le décret portant répartition des services de l’État : retour sur la vocation juridique originelle d’un texte phare de l’Administration publique. Par Papa Assane TOURE

 Introduction Au Sénégal, l’adoption, d’un décret portant répartition des services de l’État, à la suite de la constitution d’un nouveau Gouvernement, souvent très attendue par les services de l’État, constitue une vieille véritable tradition républicaine. Ce décret...

Les Inspections générales et des lanceurs d’alerte. Leçons apprises d’expériences comparées. Par Dr Abdou Karim GUEYE

« …. Les efforts d'éducation et de sensibilisation contribueront à garantir que les lanceurs d'alerte soient habilités à faire des divulgations licites, et que ces divulgations continueront de contribuer aux efforts des Bureau des Inspecteurs généraux à réduire le...

Quelles réformes en vue de garantir l’indépendance de la justice au Sénégal ? Par Malick MBENGUE

Il y’a Belle lurette que la légitimité, la crédibilité et même l’autorité de la justice sénégalaise sont dénigrés, tel le geai, orné des plumes du paon des Fables de la Fontaine. Ainsi, faudrait-il les ressusciter pour tendre vers l’indépendance, surtout de la justice...

L’adaptation de l’Administration : une prérogative du Secrétariat général du Gouvernement (SGG) et un besoin urgent de retour à l’orthodoxie administrative. Par Dr Mor SECK

Le Secrétariat général du Gouvernement (SGG) est une structure stratégique extrêmement importante, un organisme interministériel, placé sous l’autorité du Premier ministre. Il est chargé de coordonner le travail du Gouvernement d’un point de vue administratif et n’a...

Quelques observations sur les finances publiques du Sénégal au lendemain de l’élection présidentielle du 24 mars 2024 : le Gouvernement face défis du moment. Par Omar SADIAKHOU

Le nouveau ministre du budget, Monsieur Cheikh DIBA, semble avoir la pleine mesure du chantier à l'horizon pour l'Argentier de l'Etat qu'il est. Nous allons vers des temps difficiles, a-t-il déclaré en marge de la passation de service avec son prédécesseur, Monsieur...

Les citoyens au cœur de la transparence dans la gestion publique. Par Cheikh Mbacké GUEYE

Dans son message à la nation du 03 avril 2024 (en prélude de la fête de l’indépendance du 04 avril 2024), le nouveau Président élu du Sénégal a invité les citoyens à s’impliquer davantage dans la gestion publique et à promouvoir la bonne gouvernance. Il leur a demandé...

La protection des lanceurs d’alerte, entre vertu de transparence et frein aux théories du complot. Prof. Jean-Louis CORREA

Le Président de la République, dans son adresse à la Nation, a indiqué la nature des réformes institutionnelles qu’il souhaitait, dans les temps proches, entreprendre. Parmi ces différentes mesures, une en particulier a, plus que les autres, retenu mon attention....

La création d’une CENI n’est-elle pas un problème à la solution ? Par Pr Meissa DIAKHATE

S’il y a un projet itératif dans les prises de parole successives du Président de la République, c’est bien, selon ses mots, « le remplacement de la CENA [Commission nationale électorale autonome] par une Commission électorale nationale indépendante (CENI) avec un...